Santeweb.net
Le bien-être de chacun au quotidien

CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE

2. Place de la chimiothérapie dans la stratégie des traitements anticancéreux

La chimiothérapie doit s'intégrer dans une stratégie thérapeutique définie dès le diagnostic et basée sur un bilan d'extension précis du cancer. La chimiothérapie comporte souvent plusieurs molécules associées. Une chimiothérapie peut être prescrite :

3. Les effets secondaires de la chimiothérapie

a.
Les complications possibles La chimiothérapie s'attaque à toutes les cellules de l'organisme en cours de division. Le traitement agit en particulier sur les cellules cancéreuses qui se divisent plus vite que les cellules normales. Cependant, celles-ci ne sont pas épargnées et cela provoque des effets secondaires dans un délai moyen de sept à quatorze jours : la chute des cheveux quand le traitement détruit des cellules du cuir chevelu, des diarrhées et des vomissements quand il détruit certaines cellules de l'appareil digestif. Tous ces effets disparaissent à l'arrêt du traitement. On peut aussi observer des complications hématologiques(leucopénie, thrombopénie, anémie), infectieuses (fièvre), rénales, métaboliques ainsi que des complications à moyen ou long terme(cardiaque, pulmonaire, neurologique, auditive) qui peuvent imposer l'arrêt des produits responsables. La fréquence des complications est variable selon les produits. Pour diminuer les effets néfastes des substances thérapeutiques, les équipes médicales ont mis au point un procédé permettant de les diffuser très lentement dans l'organisme, grâce à des petits réservoirs portables, ou "pompes". Les malades qui les portent ne sont donc pas obligés d'aller à l'hôpital pour leurs injections et peuvent continuer à vivre normalement pendant leur traitement.
SUITE>>
<< Retour page précedente

L'acné

La chimiothérapie

L'incontinence urinaire

Diététique et nutrition

La cataracte

Le glaucome

Le décollement
de rétine

La DMLA

La chirurgie réfractive

Le diabète